La promesse du mois – Frédérique VINCENT

Frédérique VINCENT, qui vit en Espagne depuis 8 ans vient de nous proposer son livre « LE PROMESSE DU MOIS ». Confrontée à l’infertilité, elle a tout d’abord été suivie à l’hôpital puis en clinique, toujours en Espagne, ce qui n’enlève rien à l’acuité de son témoignage.

La Promesse du mois

Nous avons posé quelques questions à Frédérique VINCENT pour mieux la connaitre :

BAMP : Êtes-vous Française ou Espagnole ?

Frédérique VINCENT : Je suis Française mais j’habite en Espagne depuis maintenant 8 ans. J’ai suivi mon mari (qui était mon petit copain à l’époque) qui a été muté ici. Nous nous sommes mariés ici au consulat général de France à Madrid.

BAMP : Est-ce qu’il est paru aussi en Espagnol ou juste en Français ?

Frédérique VINCENT : C’est un projet de le traduire en Espagnol, projet qui reste à concrétiser…

BAMP : Ou avez-vous été suivi pour votre parcours amp ? France ? Espagne ?

Frédérique VINCENT : J’ai été suivi en Espagne pour mon parcours AMP. Au début dans un hôpital public comme je le raconte dans mon livre et ensuite, déçue du traitement reçu, je me suis tournée vers l’Institut Valencien de l’Infertilité (IVI), une des meilleurs cliniques en Europe.

 

BAMP : Avez-vous constaté une grande différence entre la prise en charge médicale amp en France et en Espagne ?

Frédérique VINCENT : Personnellement, je ne peux répondre à cette question n’ayant jamais été suivi en France mais j’ai connu de nombreuses copines via les forums d’infertilité qui ont pu me raconter leurs parcours et je crois qu’en Espagne, on laisse plus de possibilités aux femmes d’obtenir une grossesse. Par exemple, toute femme peut tenter une FIV tant qu’elle maintient une production ovarienne normale. Ils regardent l’âge biologique de la femme plutôt que son âge chronologique. Ainsi, une femme de 35 ans peut se voir refuser un traitement alors qu’une autre de 44 ans tentera une dernière FIV. Le nombre de FIV par femmes n’a pas de limite, les dons d’ovule ou les doubles dons sont moins restrictifs…Bref, ce n’est pas non plus de l’acharnement, c’est plutôt que chaque cas est étudié comme un cas à part.

 

BAMP : Combien de temps entre l’idée de l’écriture et sa concrétisation sous forme de livre ?

Frédérique VINCENT : En fait, il n’y a pas eu un matin où je me suis réveillée en me disant que j’allais écrire un livre. Ça s’est fait petit à petit quand j’ai vu que je remplissais des pages et des pages, que j’aimais passer du temps à écrire et à m’informer sur le sujet et quand une amie m’a lu et m’a dit que ça pourrait aider des centaines de couples, alors l’idée de publier ce que j’avais écrit est apparu. A partir de là, tout a été très vite…Peut être 1 an ou 18 mois.

 

BAMP : Qu’est-ce que l’écriture de votre histoire vous a apporté ?

Frédérique VINCENT : Un immense soulagement. Une fierté aussi, un peu comme une revanche. J’ai su tirer de cette terrible histoire un livre qui maintenant aide des centaines de couples.

BAMP : Pourquoi avoir éprouvé le besoin de témoigner ?

Frédérique VINCENT : Un extrait de mon livre où j’explique tout ça :

« Chaque personne gère le stress et la douleur de manière différente. Pour ma part, j’ai trouvé un immense soulagement à écrire. Il était vital pour moi de trouver un moyen de me sentir mieux, de cracher cette colère qui grandissait en moi. Je sais maintenant que d’avoir écrit m’a permis d’avancer sur le chemin de la parentalité, m’a libéré et m’a permis de connaître cette fin heureuse. Je souhaite que toutes les femmes en mal d’enfants lisent ce témoignage et connaissent le même bonheur que le mien aujourd’hui.

Je sais que pour certaines, mon histoire paraîtra bien douce, celles qui rencontrent des difficultés bien plus grandes ou celles qui n’ont pas pu avoir d.’enfants, mais en infertilité, il y a autant d’histoires que de couples et j’ai juste eu la prétention de livrer mon expérience avec ma propre sensibilité.

Je souhaite qu’à travers ce livre un message d’espoir libère la douleur des femmes et des couples vivant l’infertilité. Et à la fois, interpellent les couples concevant des bébés de manière traditionnelle, les sensibilisent, qu’ils sachent qu’autour d’eux des couples traversent l’expérience certainement la plus difficile pour deux êtres qui s’aiment. »

 

BAMP : Vous sentez-vous encore comme un personne infertile ? Si oui comment l’expliquez-vous ?

Frédérique VINCENT : Euh…physiquement non car j’ai eu un enfant sans aucun traitement et je suis de nouveau enceinte. Mais dans ma tête et dans mon cœur, je resterai toujours une maman qui a lutté pour obtenir une grossesse, ce qui fait qu’il n’y a pas une journée où je ne regarde mes enfants en me disant qu’un miracle est en train de vivre et de grandir sous mes yeux ! J’ai régulièrement une pensée pour les copines des forums qui font des traitements, j’ai beaucoup de compassion pour elles et j’aimerais les aider plus car on n’est jamais assez entouré quand le bébé ne vient pas…

 

BAMP : Vu d’Espagne comment avez-vous vu les débats autour de l’amp en France ces derniers temps ?

Frédérique VINCENT : Vous faites référence au mariage pour tous ? C’est un sujet délicat. Je peux comprendre qu’un grand nombre de personnes aient été réticents à ce mariage qui implique la possibilité pour les couples du même sexe d’avoir une famille … mais je crois qu’il faut vivre avec son temps et que les choses aient évoluées dans le bon sens pour ces couples est une très grande avancée culturelle. On ne peut pas faire comme si ces couples n’existaient pas et continuer à les ignorer. De plus, il faut cesser d’être hypocrites. On sait très bien que des couples de femmes viennent à l’étranger, et surtout ici en Espagne pour une insémination artificielle avec sperme du donneur (IAD) alors pourquoi ne pas leur permettre de le faire dans leur propre pays ? Le problème est je trouve plus complexe pour les hommes qui, eux, ont besoin de la gestion pour autrui (GPA) pour être « égalitaires » dans ce droit à fonder une famille. Il faudra se pencher sur la question et trouver une solution pour ces couples…

 

Voici ce que dit Véro (membre du collectif) du livre de Frédérique VINCENT,
« Le livre de Frédérique Vincent est un récit intimiste et puissant sur le désir d’enfant d’un couple qui est confronté à une infertilité inexpliquée. Il se lit comme un roman policier où le lecteur espère à chaque page un dénouement heureux à cette histoire émouvante.

En suivant l’auteur dans son parcours, nous sommes plongés dans les bouleversements intérieurs d’une femme tout en découvrant la réalité de l’AMP, les traitements, puis les procédures avant l’adoption.

Les sentiments mêlés et les constants changements d’émotions, entre l’espoir et le désespoir, démontrent l’incroyable adaptation de l’être humain. Comment vivre avec ce désir d’enfant qui n’est pas réalité ?

«Je ne pouvais concevoir ma vie sans concevoir »

Entre l’amour, les tests négatifs, la déception, les interrogations, les essais programmés, l’incompréhension, le deuil de l’enfant « naturel », l’espoir en la médecine, les traitements, la souffrance physique, l’espoir à nouveau, l’attente des résultats, l’effondrement…. Puis la vie qui reprend !

« La promesse du mois » est aussi un livre documenté, parsemé de revendications pour la reconnaissance de l’AMP, la prise en compte de l’infertilité dans la vie professionnelle, plus d’humanité chez les médecins

« J’en voulais à ces gynécologues qui souhaitaient gérer mon corps comme un mécanicien répare une voiture. J’avais quelquefois l’impression d’avoir affaire à une médecine vétérinaire, complètement déshumanisée »,

l’importance de communiquer sur le sujet et le vide qui existe :

« Depuis que je connais notre infertilité, j’ai soif d’informations, je souhaite des explications supplémentaires sur certains sujets ou souhaite tout simplement trouver des mots à mes maux, je suis à l’affût de réconfort, or, j’ai eu beau chercher des documentaires, des livres sur le sujet, l’information existe mais reste très limitée. J’ai commencé par chercher les informations qu’il me fallait et du réconfort sur internet. Puis, j’ai eu envie d’un livre. C’est ainsi que je regarde dans les librairies quels livres m’étaient proposés. Quelle a été ma déception de découvrir qu’il n’y avait rien ! »

Au final, c’est un livre très BAMP qui donne sa raison d’être à une petite association comme la notre .

« De toute façon, je suis inconsolable, rien ni personne ne peut me soulager de ce poids. Le véritable soutien, je le trouve dans ces couples qui ont vécu ou vivent la même chose que nous et je m’accroche à eux comme à une bouée de sauvetage ».

 

Voici ce qu’en dit Lailalailo, membre du collectif : 

Le témoignage de Frédérique aborde de front et avec honnêteté 2 parcours, souvent successifs et parfois partiellement parallèles, le parcours médical et le parcours de parentalité adoptive. Examinant ses propres sentiments, ceux de ses proches, et de la société, devant ces 2 parcours aussi difficiles l’un que l’autre, le dernier arrivant souvent alors que le couple est exsangue et fragilisé par les échecs antérieurs. C’est à la fois informatif sur le plan des traitements médicaux et sur l’angoisse et l’aspect psychologique de l’infertilité, notamment son impact dans le couple.

Très chronologique donc facile à lire, chaque anecdote est l’occasion de mettre en lumière un des aspects de l’infertilité, anecdotes individuelles et finalement universelles, ou les infertiles se retrouveront pour les avoir subies, et ou les fertiles prendront (prendraient, si cela les intéressait…)  conscience des blessures qu’ils peuvent infliger sans s’en rendre compte.

Quelques clichés demeurent, j’avoue, qui pourraient donner prise à la perpétuation de ceux-ci au sein d’une population peu informée, mais dans la mesure ou c’est une histoire vraie, il n’y en a rien à en (re)dire, à part remercier son auteur d’avoir eu le courage et l’envie de faire partager à tous combien l’infertilité vous vole votre insouciance de manière insoupçonnée et combien c’est une bataille de tous les instants de la transcender au quotidien.

 

http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782342004595

 

http://lapromessedumois.e-monsite.com/ le site qui parle du livre

 

Des extraits du livre  http://www.publibook.com/librairie/images/9782342004595_d.pdf

 

Le lien vers amazon http://www.amazon.fr/La-Promesse-mois-FR%C3%89D%C3%89RIQUE-VINCENT/dp/2342004591

 

2 réflexions au sujet de « La promesse du mois – Frédérique VINCENT »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s