Les enfants du don, comment leur en parler ?

logo-adedd

Le plus simplement du monde, c’est en résumé ce que décrit Christophe Masle dans la dernière lettre des Cecos. Les parents qui pensent se tourner vers un don de gamètes pour essayer d’avoir des enfants, s’interrogent tous sur ce que va en penser l’enfant. Tous s’interrogent, s’inquiètent de ce que ce mode de conception peut produire pour le futur enfant. L’ADEDD forte de son expérience depuis de longues années dans l’accompagnement des enfants nés grâce à un don de gamètes et des parents et futurs parents, apporte quelques éléments de réponse.

Les livres pour enfants sont aussi de bons supports pour aider les parents qui ne savent pas comment aborder ces questions. Les enfants adorent lire et relire ces livres qui parlent des différentes manières de faire des bébés.  Ils comprennent très bien les différentes situations.

« Le mystère des graines à bébé« , par Serge TISSERON et Aurélie GUILLEREY – février 2008

Cliquez ici pour vous procurer ce livre

Un livre très complet qui aborde du point de vue d’un petit garçon, les différentes situations que l’on peut rencontrer en parcours d’AMP (FIV classique, FIV avec don de gamètes, don d’embryon). Les techniques d’AMP sont expliquées à l’enfant avec des mots simples. Beaucoup de textes, sous forme de dialogues entre le petit garçon et les animaux savants qu’il rencontre. Quand les enfants sont petits, moins de 18 mois, ce sont surtout les images qui les passionnent, quand ils grandissent et sont plus dans les interactions verbales, l’histoire de ce petit garçon qui cherchent des réponses à ses questions correspond tout à fait aux besoins des enfants qui veulent connaitre tous les mystères de la vie. « Et pourquoi ?« 

« Mais… comment naissent les parents ? » de Jean Regnaud – 2014 A partir de 5 ans.

Cliquez ici pour vous procurer ce livre

Ce livre présente, de façon très simple les différentes manières dont les parents deviennent parents : grâce à l’arrivée de leurs enfants. Ce sont surtout les dessins à l’aquarelle qui occupent le plus de place. Il y a peu de texte. Moins centré sur les techniques d’AMP que sur les différents modèles de familles (hétéro, homo), il aborde du point de vue des enfants ces différentes manières de devenir une famille grâce à l’adoption, à l’AMP.

D’autres livres dans cet article

Nous invitons, toutes les personnes qui se posent des questions sur le don de gamètes, sur le vécu des enfants nés grâce à un don de gamètes, à lire le point de vue du président de l’ADEDD.

« Comment les enfants issus d’un don de gamètes entendent-ils leur histoire ?

Christophe Masle

 Présentation de l’association

L’association des enfants du don (ADEDD), crée en 2008, était à l’origine destinée aux seules personnes issues d’un don de gamètes ou d’embryons. Par la suite, l’ADEDD s’est ouverte à toutes les personnes directement concernées par les techniques de l’assistance médicale à la procréation (AMP) avec ou sans tiers donneur.

L’ADEDD a trois grandes missions : accompagner, informer et sensibiliser. L’accompagnement se fait principalement dans le cadre de groupes de parole organisés dans différentes villes de France (Lyon, Rennes, Paris, Marseille et Caen). L’information passe par des emails et une newsletter à destination des adhérents (articles scientifiques, agendas d’évènements et manifestations, etc.) ainsi que par un site internet (www.adedd.fr) hébergeant un forum de discussion avec différents thèmes. Enfin, la sensibilisation du public, des professionnels de santé et des pouvoirs publics se fait par la participation de l’association à diverses manifestations et instances (conseil d’administration des CECOS et conseil d’orientation de l’Agence de la biomédecine) ainsi que par des communications sous la forme d’articles, de témoignages ou de petites enquêtes.

  1. L’association et l’histoire des enfants issus de don.

L’association est sollicitée par les personnes issues d’un don le plus souvent à la suite de la révélation du mode de conception : quelques jours à quelques semaines après. La demande concerne alors les moyens à mettre en œuvre pour leur permettre de gérer au mieux cette annonce (surtout lorsque cette dernière est particulièrement tardive). L’enjeu est de savoir ce que cette révélation implique pour eux et dans leurs rapports avec leur……… »

Pour lire la suite de l’article  sur le site des Cecos c’est par ICI.

Le site de l’association des enfants du don

4 réflexions au sujet de « Les enfants du don, comment leur en parler ? »

  1. Alors ok je n’ai pas d’enfant du don mais dans tous les cas, le mieux je pense est d’en parler librement devant l’enfant. Même si il ne comprend pas, il n’y aura pas de révélation douloureuse avec un effet d’annonce (et c’est valable à peu près pour tout). En parler dans le couple devant lui, avec ses amis, etc.
    Bien sûr, avoir des livres sur le sujet est un plus.
    Regarder des émissions quand l’enfant est présent aussi pourquoi pas (en fonction de l’âge of course).

    De mon côté, j’ai toujours dis à mes amies qui ont eu un don que j’étais là si plus tard l’enfant voulait parler à une donneuse. Même si je ne suis pas la leur, je suis une femme comme une autre, et la maman de mes enfants. Non, je n’ai pas abandonné d’enfant(s) avec mon don, non je ne suis pas une femme extraordinaire qu’un gamin pourrait idéaliser.
    Et mes enfants sont là aussi, si besoin 😉

    A un certain âge, il peut mal le prendre. Mais je dirais qu’à cet âge-là, tout est excuse pour l’enfant pour se séparer de ses parents. Donc…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s