Don d’ovocytes vitrifiés : premières naissances en France (Sciences et avenir, 06/09/2013)

Nous vous avions déjà parlé de ces premières naissances suite à la vitrification d’embryons, puis à la vitrification des ovocytes issus de la femme du couple. Cette fois, l’article s’intéresse à la vitrification d’ovocytes issus du don, et à ses avantages (pas de necessité de synchroniser les cycles donneuse/receveuse notamment).

Don d’ovocytes vitrifiés : premières naissances en France

Erwan Lecomte

Publié le 06-09-2013 à 10h26

De nouvelles techniques de cryoconservation rapide permettent de mieux planifier les activités liées au don d’ovocytes.

Lilou et Bastien, nés en juillet et août 2013, au CHRU de Montpellier sont chacun issus d’un ovocyte (la cellule précurseur de l’ovule) ayant subi un traitement particulier : la vitrification. Cette technique qui permet la conservation à long terme des ovocytes est utilisée depuis peu en France. Les premières naissances issues d’ovocytes vitrifiés ne remontent en effet qu’à mars 2012.

La nouveauté dans double naissance de Lilou et Bastien (et de quelques autres enfants, voir encadré en bas de l’article) est que non seulement ils sont nés d’un ovocyte vitrifié, mais en plus cet ovocyte a été donné à la future mère par une autre femme. Une première en France qui constitue un pas de plus vers une plus grande égalité entre hommes et femmes.

Le sperme se congèle et se conserve plus facilement que les ovocytes

Auparavant les hommes avaient un net avantage sur les femmes en matière de maîtrise de leur parentalité. En effet, avant de pratiquer une vasectomie (stérilisation définitive), les hommes peuvent bénéficier d’une congélation du sperme à des fins de conservation en vue d’une fécondation ultérieure, grâce à des techniques de congélation « lentes ».

Ainsi, dans le cadre de la préservation de la fertilité masculine, et avant un traitement potentiellement stérilisant, il est possible pour un homme de faire conserver ses gamètes (cellules sexuelles), par exemple avant un traitement médical susceptible de réduire sa fertilité.

Cette possibilité permet même des choix plus extrêmes. Ainsi, selon une étude des Nations Unies, en Amérique du Nord environ 13% des hommes opteraient ainsi pour la vasectomie.

 

Une étude des Nations Unies sur les méthodes de contraception fait état d’un nombre important de vasectomies en Amérique du Nord.

 

En revanche, la congélation des ovocytes se heurtait jusqu’à présent à des contraintes techniques. « En particulier le maintient de la structure d’un ovocyte, du fait de sa grande taille est extrêmement délicat » explique explique le professeur Samir Hamamah, chef du service de biologie de la reproduction au CHRU de Montpellier. En effet, …

LA SUITE ICI.

4 réflexions au sujet de « Don d’ovocytes vitrifiés : premières naissances en France (Sciences et avenir, 06/09/2013) »

  1. Je le savais que la France n’était pas en avance, mais ça me fait toujours bizarre de le relire…
    Merci pour ces infos, c’est quand même dingue pour les « decongeles-recongeles » !
    Mais pourquoi certains centres n’ont pas adoptés la vérification ?
    Ps : me semble qu’il y a une erreur lorsqu’il est question d’ « insémination »

    J'aime

  2. C’est grâce à ça que je dois accoucher ce mois ci de mes jujus. Suite à une foirage de protocole en mai 2013, les ovocytes qui m’ont été donnés ont été vitrifiés pour une utilisation ultérieure. Ils ont été dévitrifiés 6 mois après avec succès pour ma 3ème et dernière FIV DO.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s